Intrigué par le vécu des générations qui nous ont précédées, je me suis intéressé à la généalogie.

J'ai notamment décidé de préserver l'héritage que nous a laissé un de mes grands-oncles, Joseph Meessen-Zimmer, c'est à dire une monographie intitulée "Généalogie de Petter MEES de Nereth-Baelen s/Vesdre et de ses descendants", publiée à compte d'auteur en janvier 1977. Une version scannée de ce document peut être téléchargée ici. J'ai transcrit cette publication en format électronique en vue de la préserver pour les générations futures tout en tentant de la compléter avec des informations plus récentes. Cette généalogie remonte jusqu'en 1580.

J’ai aussi commencé à explorer la branche de ma mère, Rita Linden ainsi que celle de mon épouse, Ghislaine De Vré.

Quelques pages....

  • Vous pourrez consulter une synthèse de recherches en cours dans le sous-menu "recherches".
  • Je décris aussi les différents logiciels que j'utilise.
  • Je me suis dit que certains traitements/amélioration de photos numériques d'actes pourraient intéresser l'un ou l'autre. (voir le sous-menu "Divers")
  • Je tiens aussi à jour une liste des livres sur la généalogie qui m'ont intéressés ou aidés.


Quelques considérations à propos de la généalogie....


Sous de nombreux aspects, la généalogie est quelque chose de passionnant.

Outre la (re)découverte de l'Histoire de nos régions, à la lumière du vécu de ces familles, c'est aussi une véritable exploration, une aventure souvent pleines de rebondissement. En feuilletant les vieux registres ou en bobinant les microfilms, je me vois comme explorant une grotte extraordinaire à la lueur d'une petite lampe torche: chaque détour éclaire un nouveau trésor jusque là insoupçonné... Chaque famille est une nouvelle galerie à explorer.

Et puis, comme pour beaucoup d'entre nous, il y a ce petit côté "collectionneur". Dépouiller les actes, les classer et les encoder dans son software de généalogie est un peu comme un chasseur de papillons. Après la chasse, on prépare avec soins ses prises, on les pique, on les classe et on est fier de les montrer.

Un autre point qui m'a frappé récemment est le fait ces recherches sont une manière de penser, de se souvenir et d'honorer ceux qui nous ont précédés dans ce monde. C'est une autre manière de se recueillir devant une tombe.

Et puis je veux recueillir et préserver un maximum de souvenir de famille (photos, documents, interview). Ces souvenirs sont comme une plantation d’arbres fruitiers : on ne le fait pas pour soi mais pour que d’autres en profitent plus tard (et en prennent soin à leur tour).

Vous pouvez toujours partager votre point de vue à ce sujet en m'envoyant un mail .

Jmm


Page last modification: 15-Dec-2006 22:47